Les cotisations salariales maladie et chômage seront bien supprimées en 2018… mais en deux temps

 In Uncategorized

Par un communiqué de presse du Ministère de l’action et des comptes publics en date du 23 Août 2017, le Gouvernement confirme la suppression des cotisations sociales salariales maladie et chômage en 2018 mais annonce qu’elle sera mise en œuvre en deux temps.

Cette mesure sera financée par une hausse de 1,7 % de la CSG.

Pour ce faire, les cotisations salariales maladie et chômage seront supprimées, ce qui représentera une diminution des cotisations des salariés de 3,15 %, soit 2,4 % pour la maladie et 0,75 % pour le chômage.

Selon le Gouvernement, le transfert des cotisations salariales vers la CSG redonnera 7 milliards d’euros de pouvoir d’achat aux actifs, l’objectif de cette mesure étant de répartir plus équitablement le financement de la protection sociale afin d’alléger le poids pesant sur ces derniers.

Cette mesure sera mise en œuvre en deux temps : une première baisse interviendra au 1er janvier 2018 et une seconde à l’automne 2018. Elle sera financée par une hausse de 1,7 % de la CSG dont le taux devrait donc passer de 7,5 % à 9,2 %.

Compte tenu de cette hausse, le gain net de pouvoir d’achat sera à terme de 1,45 % pour tous les salariés, soit 260 € par an pour un salarié rémunéré à hauteur du Smic.

Le Gouvernement affirme que les travailleurs indépendants, qui ne payent pas de cotisation chômage à ce jour, bénéficieront aussi d’un gain de pouvoir d’achat dès le 1er janvier 2018 mais n’en précise pas les modalités. Ce gain de pouvoir d’achat devrait certainement être obtenu par une baisse de leurs cotisations comme annoncé dans le programme du Président de la République.
L’intégralité des mesures pour 2018 ainsi que leur calendrier seront détaillés au moment de la présentation des projets de loi de finances et de financement de la sécurité sociale.

Recent Posts

Leave a Comment